Télécharger pdf  

L.J.C. et M.I.

Chers frères Oblats et tous nos Frères et Sœurs qui vivent du Charisme Oblat.

Nous célébrons, en cette fête de la Conversion de saint Paul, le 203e anniversaire de la Fondation de notre Congrégation. Nous concluons aussi « L’Année des Vocations Oblates », vécue dans l’ensemble de la Congrégation, en réponse à une initiative du Congrès sur la Pastorale des Jeunes et du Congrès sur les Vocations oblates, initiative reprise par le Chapitre de 2016. Cette Année des Vocations Oblates a fait grandir la conscience de la Congrégation quant à son avenir comme instrument missionnaire de l’évangélisation dans l’Eglise. Nous sommes appelés à prier et à travailler pour les vocations d’Oblats profès, qui vivront le charisme de saint Eugène de Mazenod.

Tandis que je réfléchis à cette année qui vient de s’écouler, je suis habité par trois pensées : une pensée de gratitude, une pensée d’engagement, une pensée de conversion.

Tout d’abord, une pensée de gratitude. Toute la Congrégation dit sa reconnaissance à Dieu pour cette Année des Vocations Oblates, qui nous a fait comprendre combien le ministère des vocations est plus vaste que la simple désignation d’un Oblat pour recruter des hommes pour la mission de la Congrégation. Le ministère des vocations est une composante essentielle de la vie et de la mission d’une Unité et concerne chacun : Oblats, laïcs, autres religieux etc. Nous sommes reconnaissants envers toutes les Unités qui ont pris des initiatives créatives et courageuses pour renouveler le ministère des vocations, malgré parfois des situations extrêmement difficiles. En beaucoup d’Unités, des Associés oblats ont contribué avec zèle à cet effort. Merci pour votre engagement et votre soutien !

Nous devons aussi rendre grâce parce que cette Année des Vocations Oblates nous a rendus capables d’inviter des jeunes gens et jeunes filles à se poser la question d’un engagement à l’une des multiples formes du charisme, vécu par des laïcs en groupes, dans les paroisses à travers le monde, par des hommes et des femmes en Instituts séculiers ou Congrégations religieuses, par des séminaristes ainsi que par des vierges consacrées. Nous sommes tous engagés à accompagner des jeunes dans leur discernement d’une vocation oblate dans l’une de ses nombreuses expressions.

Deuxièmement, en concluant cette Année des Vocations Oblates, le mot engagement nous rappelle notre responsabilité de proposer à des jeunes gens la vie et la mission oblates, et de les encourager dans leur générosité, dans leur enthousiasme, et dans leur capacité de rêver au service de la Mission de Dieu. Prendre un engagement définitif fait souvent peur aux jeunes d’aujourd’hui et pour cette raison, il nous faut être proactifs, prenant l’initiative de les inviter à considérer le charisme oblat et ensuite de marcher patiemment avec eux.  L’engagement de chaque Oblat au ministère des vocations exprime notre amour pour les pauvres qui en appellent au salut et notre conviction que la vocation oblate tient une place importante dans la mission de l’Eglise. Nous nous souvenons du message du Pape François, le 7 octobre 2016, quand il a parlé aux membres du Chapitre général de notre avenir et du besoin qu’a l’Eglise de notre charisme.

Troisièmement, l’Année des Vocations Oblates est un appel à la conversion pour tous ceux qui veulent vivre le charisme oblat. Nous devons être des signes de vie communautaire, caractérisée par la joie et le bonheur, la prière et le pardon, dans un esprit d’accueil, qui se nourrit du partage fraternel. Nous devons croire que c’est le témoignage d’un authentique amour évangélique, vécu par les Oblats, qui attirera des personnes à nous rejoindre dans la mission. La conversion permanente, menant à une vie de sainteté, est nécessaire pour permettre à d’autres personnes de faire l’expérience de ce que Eugène de Mazenod voulait : la charité entre vous et la passion pour la mission aux pauvres.

Je nous invite tous à rendre grâce à Dieu pour cette Année des Vocations Oblates ; il nous reste à  faire naître une culture des vocations dans nos Unités et à entendre de nouveau Eugène de Mazenod nous appelant à une conversion constante sur le chemin de la sainteté. Peut-être cela est-il plus urgent aujourd’hui, qu’à son époque. L’Eglise à un besoin urgent de saints, hommes et femmes, vivant leur baptême comme missionnaires, aux avant-postes, prophètes au côté de ceux que la société exclut et compte pour rien.

Le Synode récent, tenu en octobre 2018, consacré à la Jeunesse, la Foi et le Discernement vocationnel, a été une merveilleuse confirmation de notre Année des Vocations Oblates. Il a appelé l’Eglise à être une communauté qui écoute, qui accompagne, qui discerne les vocations, ensemble avec les jeunes eux-mêmes.

C’est Marie, la Mère de Jésus, qui nous encourage toujours « à faire tout ce qu’Il nous dira ». Puisse cette bonne Mère nous aider à vivre la grâce que nous avons reçue en cette année des vocations oblates.

Loué soit Jésus Christ et Marie Immaculée!

Père Louis Lougen, OMI
Rome, le 25 janvier 2019