Philippines

Nous avons perdu des frères, des sœurs, et des amis, et nous sommes plongés dans une profonde tristesse. Nous sommes intimement unis aux familles des victimes, en ces temps difficiles, car c’étaient aussi nos familles. Notre chagrin est encore plus grand du fait que cette attaque s’est passée pendant la messe, dans la Cathédrale de Notre-Dame du Mont-Carmel. Ces personnes sont mortes en martyrs, témoignant de leur foi chrétienne, car elles sont restées à Jolo, malgré des intimidations constantes et un risque permanent. Notre sympathie s’étend aussi aux hommes en uniforme dont les vies ont été sacrifiées dans leur devoir de protéger la communauté. Nous condamnons, en termes les plus énergiques possibles, ces actes de violence, traîtres, inhumains, odieux, contre le peuple de Jolo, et en particulier contre la communauté chrétienne. De tels actes barbares n’ont aucune place dans un société civilisée qui respecte le côté sacré de la vie et de la dignité humaine. Nous adjurons donc toutes les autorités concernées à faire l’impossible pour que justice soit immédiatement rendue aux victimes, à leurs familles, et à la communauté de Jolo tout entière, profondément choquée par cette atrocité. Dans les décennies passées, notre peuple : Chrétiens, Musulmans et Lumad ensemble, s’est efforcé de travailler pour créer l’harmonie, la paix et le progrès dans ce pays. Notre espérance présente est que cet événement tragique ne soit pas source de division, mais offre une raison nouvelle pour construire une communauté centrée sur les valeurs de paix, de dialogue, d’amitié, d’amour et de solidarité, qui transcendent la religion, la culture, ou la croyance.

Charlie M. Inzon, OMI,
Supérieur Provincial de la Province OMI des Philippines