BANGLADESH

Le P. Ajit Victor COSTA, Supérieur de la Délégation du Bangladesh, a récemment rendu visite à un village rural appelé Satchala, où les Oblats travaillent depuis dix ans. Il partage ici sa riche expérience parmi les pauvres.

Après 40 minutes de trajet par « van » (tricycle-alimenté par batterie) de l’église Saint-Paul, dans le diocèse de Rajshahi, les Pères Ranjit COSTA, (curé) et Rocky COSTA (vicaire), avec deux Sœurs salésiennes, plusieurs enfants du patronage et moi, sommes arrivés à Satshala. A notre arrivée au village les enfants, les adolescents, jeunes et aînés, hommes et femmes débordaient de joie!

Les Oblats ont commencé l’évangélisation dans cette paroisse le 25 janvier 2009, à l’invitation du défunt Monseigneur Paulinus Costa. Au début, il n’y avait en tout, que sept villages catholiques, qui appartiennent aux groupes indigènes : Santal et Uroan. Après discernement et fidèles au charisme oblat, les Oblats ont choisi cette région, comme lieu d’évangélisation, un lieu prometteur mais difficile. Traditionnellement, ces peuples autochtones sont religieux  par nature et sont tout à fait ouverts à la foi chrétienne. Après des années, en raison de notre travail d’évangélisation engagé et systématique, on compte maintenant 31 villages catholiques. Dieu merci, presque chaque année, entre 40 et 50 personnes reçoivent le baptême, après un an de préparation et de catéchisme.

Le dimanche de la Passion de cette année, les Pères Ranjit Costa et Rocky Costa, ont administré le baptême à 44 personnes (enfants et adultes) à Satshala. Le 26 mai 2019 a été un jour de célébration et de joie pour eux tous, en effet, assisté par les pères Ranjit et Rocky, en présence des fidèles, j’ai béni et inauguré l’église catholique Saint-Pierre, que nous appelons « Hut-Church » (« Hutte-Eglise »). Un de mes amis a été heureux et assez gentil pour nous donner généreusement une partie de ses gains pour ce projet. L’église a été entièrement construite grâce au travail bénévole de tous les villageois, y compris des enfants.

Quand j’étudiais pour la licence en théologie, à l’Université grégorienne de Rome, à de nombreuses occasions, j’ai visité la basilique Saint-Pierre. Mon cœur était toujours ravi de voir la magnifique Basilique et sa captivante beauté artistique. Après la bénédiction et l’inauguration de l’église Saint-Pierre (Hutte-église) à Satshala, tout en offrant la première messe avec le peuple, mon cœur a été submergé en voyant la foi simple et profonde de ces gens. Pendant l’homélie, je les ai invités à partager leur expérience. Tous, et en particulier les enfants, se sont écriés avec enthousiasme : « Nous avons aussi aidé nos aînés avec nos petites mains. » L’église Saint-Pierre de Sathshala a été façonnée par les doigts angéliques des enfants, une grandeur bien à elle, sans pouvoir, bien sûr, rivaliser avec la grandeur de Saint Pierre de Rome.