Obra, Pologne
08-07-2019

Pendant le week-end, les intercapitulaires ont eu le temps de se reposer et de visiter la ville de Poznan. Les visites comprenaient une visite de la place de la ville, la Sainte Eucharistie et un repas de fête à la maison provinciale de la province de Pologne. L’archevêque de Poznan, Mgr. Stanislaw Gadecki, a accueilli les intercapitulaires dans son palais épiscopal plus tard dans la journée. Dans son allocution, il a remercié les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée pour le grand travail qu’ils accomplissent dans l’archidiocèse de Poznan. Il a fait l’éloge de leur zèle dans les activités pastorales des diocèses.

Après un temps de repos et de visites, les intercapitulaires sont entrés aujourd’hui dans une retraite de 2 jours. Cette retraite vient raviver les intercapitulaires et leur rappeler que toutes les activités missionnaires sont centrées sur la personne du Christ. Le P. Vlastimil KADLEC, maître de la retraite, a rappelé aux intercapitulaires que le charisme du fondateur est toujours vivant et vibrant dans notre société contemporaine. Centré sur l’expérience des disciples d’Emmaüs, il invita les intercapitulaires à prendre du temps et à lever trois soupirs profonds qu’il appelait les « trois oufs ». Le premier soupir est de gratitude, le second est l’assurance et le dernier est le soupir de soulagement. Ses sessions du matin et de l’après-midi étaient centrées sur l’amour : l’amour de Dieu pour le monde et sa présence aimante dans les moments d’épreuve. Il a rappelé aux intercapitulaires que l’Amour de Dieu est au centre de la vie. Il a insisté sur le fait que l’Amour de Dieu est fondé sur ce que l’humanité donne à Dieu, sur ce que Dieu a fait et continue de faire pour elle.

La Constitution 4 rappelle à tous les Oblats que la Croix du Christ est au centre de leur mission. C’est en accord avec cette constitution que la journée s’est terminée par une célébration de la Croix. Comme le P. Vlastimil KADLEC avait beaucoup insisté sur la réconciliation et l’amour mutuel dans la vie communautaire, le temps de la confession personnelle a été accordé à tous les inter-capitulaires.