PROVINCE D’EUROPE CENTRALE

Par le P. Thomas Klosterkamp,  OMI

Wilhelm Josef Henkel, généralement connu sous le nom de Willi, est né le 17 janvier 1930 à Wittges dans le comté de Fulda, en Allemagne. Apparemment, enfant, il a montré de l’intérêt pour le sacerdoce. En fait, il voulait devenir prêtre missionnaire.

Depuis l’enfance, Willi connaissait la communauté oblate de Hünfeld située à moins de 20 km de chez lui. Il n’est donc pas surprenant que Willi ait choisi les Oblats. Le 25 avril 1952, il prononça ses premiers vœux en tant qu’Oblat.

Fr. Willi Henkel a été envoyé à Rome à l’été 1952 pour étudier au Scolasticat international des Oblats. Dans ses mémoires, on peut lire : « À Rome, j’ai vécu dans une communauté d’environ 100 étudiants oblats du monde entier. C’était seulement sept ans après la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, en tant qu’Allemand, j’ai fait l’expérience d’un grand esprit fraternel … » En 1955, il obtient une licence en philosophie à l’Université pontificale grégorienne, suivie d’une licence en théologie en 1959.

Le 1er novembre 1960, le jeune P. Henkel avait été envoyé étudier la missiologie à la Westfälische-Wilhelms-University à Münster. Il avait été demandé au P. Henkel de rentrer à Rome avant l’obtention de son diplôme (graduation), le 9 mai 1965. À la Maison générale des Oblats à Rome, le p. Henkel a d’abord servi comme formateur au Scolasticat international et en suite comme collaborateur au Secrétariat de mission de l’Administration générale.

Avec la mort subite de l’archiviste de la Congrégation pontificale pour l’évangélisation des peuples, le P. Dr Nikolaus Kowalsky, OMI (1911-1966), le 6 juin 1966, il fallait trouver un successeur pour l’équipe éditoriale des archives missionnaires du Vatican « Bibliotheca Missionum » et « Bibliografia Missionaria ». Le choix avait été fait pour le jeune prêtre de 36 ans, P. Henkel.  Willi Henkel est ainsi entré dans une longue tradition oblate allemande de missiologues.

Le 1er juin 1972, il est nommé directeur de la bibliothèque de la Congrégation pontificale pour l’évangélisation des peuples. Entre 1979 et 1980, le père Henkel, nouveau bibliothécaire, a assuré le transfert de la bibliothèque de l’historique Palazzo di Propaganda Fide sur la Piazza di Spagna vers un nouveau bâtiment de la bibliothèque de l’Université pontificale Urbaine sur la colline du Gianicolum. Dans le nouveau bâtiment, le P. Henkel avait fusionné les deux bibliothèques de la « Propaganda » et celle d’ « Urbaniana ».

Le deuxième projet de modernisation dont le P. Henkel a été responsable en 1993/1994 a été la numérisation de la bibliothèque. En 2004, plus de 100 000 titres étaient accessibles numériquement. Ce processus facilite énormément les études universitaires, car l’Urbaniana a un grand nombre de séminaires et d’instituts d’enseignement affiliés dans le monde entier, en particulier dans les pays dits de mission.

La bibliographie personnelle de P. Henkel comprenait, entre 1968 et 2008, plus de 90 articles sur des sujets missionnaires actuels, des recherches missiologiques, l’histoire des missions des Oblats, la théologie d’Henry Newman, ainsi que l’histoire missionnaire de l’Amérique latine et du Vatican. En 1991, le P. Henkel avait été nommé consultant à la Congrégation pour les causes des saints. Il y a travaillé entre autres à la cause de béatification de Jean XXIII (1958-1963). Il a également été membre fondateur du Conseil consultatif du Journal pour les Médias, l’Ethique et la Communication dans l’Église et la société, « Communicatio Socialis« . En même temps, il était conseiller scientifique au « Centre Biographique International de Cambridge ». Il a été membre de l’« International Association for Mission Studies » de 1980 à 1990. Il a également été membre de la « Society for History of Councils », de « International Institute for Mission Research », de « International Association of Catholic Missiologists », et de l’« Institut romain de la société de Görres ».  En 1980 et 1988, il a organisé deux congrès internationaux de missiologie à Rome, à l’Université Urbaniana.

P. Henkel a également reçu plusieurs distinctions. Il était membre honoraire de la « Société allemande de missiologie ». En 1990, il a été décoré de l’« Ordre du mérite de la République fédérale d’Allemagne ». Le 8 décembre 2000, il a reçu un doctorat honoris causa de l’Université catholique d’Amérique à Washington D.C., USA, avec le P. Josef Metzler, depuis 1984 Préfet des Archives Pontificales Secrètes. Le 29 juillet 2001, le P. Henkel a été fait chevalier honoraire de l’Université de Salta en Argentine.

Fin 2000, le P. Henkel a pris sa retraite. Son état de santé était mauvais depuis 1996. Cependant, jusqu’à la fin, il a pris une part active à la vie communautaire. Lorsque la COVID-19 a atteint la communauté oblate de Hünfeld, le 14 novembre 2020, le P. Henkel a été l’un des premiers infectés. En raison de son âge avancé, il n’a pas été en mesure de faire face à la maladie. Il est décédé le 19 novembre 2020, juste avant minuit.