GHANA

Par Fr. Rafał Dąbkowski OMI – Missionnaire au Ghana.

Le dimanche après-midi du 28 novembre 2021, nous avons posé nos pieds sur la terre du Ghana pour la première fois. Nous nous souviendrons probablement toute notre vie de ce vol de Rome via Lisbonne – c’est un grand pas vers une nouvelle mission oblate sur le continent africain. Après presque deux mois de préparation à Rome, Lourdes et Aix, notre équipe de pionniers commence un nouveau travail dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, qui a une population de plus de 30 millions d’habitants.

Les pionniers au Ghana. (De gauche à droite) : Fr. RafałDĄBKOWSKI(Pologne), Fr. Daniel ALIOU MANÉ (Sénégal) et Fr. Hyacinth NWANERI Nigeria/Cameroun – Supérieur) (photo de l’auteur)

Abenoxoe signifie « lieu de vie ».

Le Ghana, colonisé par la Grande-Bretagne, a retrouvé son indépendance il y a seulement 64 ans. Le Ghanéen le plus célèbre est peut-être Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies.

C’est ici, sur le plus grand lac artificiel du monde – le lac Wolta – et sur la principale rivière de ce pays, également Wolta, dans un petit village judicieusement nommé Abenoxoe (traduction de la langue locale Ewe : « lieu de vie ») que nous servirons la communauté catholique locale et que nous nous occuperons de l’un des rares sanctuaires mariaux de ce pays – Notre-Dame de la Grotte – Notre-Dame de Lourdes.

Le Fr. Rafał et le P. Daniel traversant la rivière (photo de l’auteur)

C’est vraiment une mission oblate, parmi les plus pauvres, pour lesquels l’abri est fait de petites maisons, souvent recouvertes d’argile avec un toit en tôle qui les protège, surtout pendant la saison des pluies. C’est une mission qui relève certainement de notre charisme marial, un lieu où se rendent de nombreux pèlerins ghanéens et touristes. C’est une mission vraiment au bout du monde, car les chapelles voisines ne sont accessibles que par bateau. C’est une mission dans l’esprit de notre Fondateur, car elle est ouverte à la demande de l’évêque local, qui voit la nécessité d’une nouvelle congrégation mariale dans le diocèse.

Le Fr. Rafał Dąbkowski OMI (photo de l’auteur)

Un bon départ est la moitié de la bataille – une communauté dynamique

La mission du Ghana est la première mission oblate ouverte dans le nouveau millénaire et la première au troisième siècle d’existence de la Congrégation. La pandémie de COVID-19 n’a pas permis l’ouverture de cette mission plus tôt, et déjà en 2019, le diocèse de Ho a reçu la visite de membres de l’Administration générale à l’invitation de l’évêque local, et a ensuite décidé d’ouvrir une nouvelle mission – relevant directement du Père Général.

Communauté oblate avec le Mgr. Emmanuel Fianu SVD (photo de l’auteur)

La nouvelle communauté est composée de trois Oblats de trois nationalités (Nigeria, Pologne, Sénégal). Depuis le 1er octobre, nous faisons officiellement partie de la communauté de l’Administration générale. Nous avons eu un grand temps de préparation avant de commencer ce nouveau travail, à Rome, Lourdes, Aix et au Ghana même. Conférences, exposés, rencontres, retraites expérimentées, et enfin l’expérience et le séjour dans le lieu du futur ministère ont permis de bien préparer le travail à Dolna Volta, dans la partie orientale du Ghana.

Dans notre Maison générale, nous avons pu participer à des sessions sur l’interculturalité, l’internationalité, la construction d’une nouvelle communauté et l’histoire des missions. Ensemble, nous avons fait une retraite à Lourdes et avons également visité la communauté de notre maison mère à Aix. Au Ghana, à l’invitation de l’évêque du diocèse de Ho, Emmanuel Fianu SVD, nous avons pu observer le travail dans de nombreuses paroisses. Le plus beau fut de participer à l’indulgence du Sanctuaire dont nous serions les futurs gardiens. Cette expérience a renforcé notre conscience de la décision que nous avons prise, ainsi que des grands besoins de l’Eglise en Afrique.

Pour en savoir plus sur notre mission au Ghana, cliquez ici et ici.