OMIWORLD



La période qui s’écoule entre les deux solennités de l’Ascension du Seigneur et de la Pentecôte est toujours propice à la réflexion, à l’interrogation et à l’émerveillement. Le jour où Jésus est monté vers le Père, il a confié aux Apôtres une mission impressionnante : « Allez dans le monde entier et proclamez l’Évangile à toute créature » (Mc 16, 15). Il les connaissait bien, ayant passé trois ans avec eux à ses côtés, et il était donc familier de leurs forces et de leurs faiblesses. Malgré les échecs passés, il leur a confié l’importante mission de diffuser son message dans des lieux qu’il n’avait jamais visités lui-même.

Nous pouvons nous demander : comment a-t-il pu leur confier une tâche aussi cruciale alors qu’ils avaient échoué à plusieurs reprises dans leur mission précédente de participer à son œuvre salvatrice ? Pourquoi leurs attentes différaient-elles de ce qu’il leur proposait ?

De manière étonnante, Jésus a décidé de les envoyer en mission, convaincu que le Saint-Esprit les accompagnerait. L’attitude de Jésus nous interpelle, que nous soyons religieux ou laïcs, en particulier ceux qui occupent des postes de direction. Combien de fois hésitons-nous à faire confiance à quelqu’un parce qu’il est jeune, inexpérimenté ou qu’il nous a déçus dans le passé ?

Il vaut la peine de réfléchir à ce que Jésus a accompli le jour de l’Ascension et de considérer ce que l’Église nous appelle à faire. Nous sommes appelés à collaborer, à partager la mission avec d’autres et à leur faire confiance malgré leurs défaillances, en leur déléguant une partie de la mission de proclamation de la Bonne Nouvelle. Cette tâche de confiance va au-delà de la simple subsidiarité ; elle nous apprend à avoir confiance en autrui et à rester humbles, en reconnaissant que nous ne sommes pas le Sauveur, mais simplement ceux à qui le Sauveur a confié sa mission. Jésus nous fait confiance, nous devons aussi faire confiance aux autres.

Récemment, les membres du gouvernement central ont conclu leur session plénière de cinq semaines. Ils visitent maintenant divers endroits où les Oblats servent, poursuivant la mission que Dieu leur a confiée et soutenant ceux qui en font également partie. Bien que la tâche soit grande, ils ne sont pas seuls ; l’Esprit Saint, promis par Jésus, les accompagne toujours.

Viens, Esprit Saint !

Antoni BOCHM, OMI
Vicaire général