Olivier Bonnel – Cité du Vatican

Recevant les participants à l’assemblée générale des Œuvres pontificales missionnaires (OPM), le Souverain pontife a rappelé trois caractéristiques fondamentales de la mission divine: la communion, la créativité et la ténacité. «Un chemin de conversion missionnaire est nécessaire pour tous», a t-il rappelé.

Le Pape a rencontré dans la matinée de samedi 25 mai les membres des Œuvres pontificales missionnaires réunis ces jours-ci à Rome pour leur assemblée générale annuelle. En cette veille de solennité de la Très Sainte Trinité, l’évêque de Rome a souhaité développer devant eux trois caractéristiques de la mission depuis les débuts de l’Église qu’il juge fondamentales à ses yeux: la communion, la créativité et la ténacité. Des «mots-clés qui sont actuels pour l’Église en état permanent de mission, et plus encore pour nos Œuvres missionnaires appelées maintenant au renouveau pour un service toujours plus incisif et efficace», a-t-il souligné.

En contemplant la Trinité, nous nous voyons que Dieu est communion de personnes. «Et l’amour avec lequel Dieu vient nous chercher et nous sauver, enraciné dans son être Un et Trine, est aussi ce qui fonde la nature missionnaire de l’Église en pèlerinage sur la terre», a expliqué le Pape. «La mission chrétienne n’est pas de transmettre quelque vérité abstraite ou quelque conviction religieuse, a-t-il poursuivi, mais elle est avant tout de permettre à ceux que nous rencontrons de pouvoir faire l’expérience fondamentale de l’amour de Dieu».

Un chemin de conversion missionnaire

François a ainsi exhorté les OPM à «progresser dans cette spiritualité de la communion missionnaire, qui est la base du chemin synodal de l’Église». Un chemin de conversion missionnaire «est nécessaire pour tous», a-t-il encore rappelé. À ses yeux, «il est donc important qu’il y ait des possibilités de formation, personnelle et communautaire, pour grandir dans la dimension de la spiritualité missionnaire “de communion”».

Concernant la créativité, deuxième caractéristique de la mission, le Souverain pontife a tenu à rappeler que celle-ci était liée à la liberté que Dieu possède et qu’il donne dans le Christ et dans l’Esprit. «Ne nous laissons donc pas voler la liberté de créativité missionnaire!», a-t-il lancé aux responsables des Œuvres pontificales missionnaires, citant saint Maximilien Kolbe, missionnaire franciscain au Japon puis martyr qui expliquait que “seul l’amour crée”. 

“La mission divine est une sortie inlassable vers toute l’humanité pour l’inviter à la rencontre et à la communion avec Dieu.” 
«Rappelons-nous donc, a précisé François, que la créativité évangélique naît de l’amour divin et que toute activité missionnaire est créative dans la mesure où la charité du Christ en est l’origine, la forme et la fin». 

Dernier mot-clé, la ténacité, c’est-à-dire constance et persévérance dans les résolutions et dans l’action. Une qualité que nous pouvons aussi contempler dans l’Amour de Dieu Trinité, qui, «pour réaliser le dessein de salut, a envoyé avec une fidélité constante ses serviteurs au cours de l’histoire et dans la plénitude des temps». Le Pape a voulu ainsi rappeler combien «la mission divine est une sortie inlassable vers toute l’humanité pour l’inviter à la rencontre et à la communion avec Dieu». Une mission “inlassable” car l’Église «continuera à se rendre au-delà de toutes frontières, à sortir sans cesse, sans se fatiguer ni se décourager face aux difficultés et aux obstacles, pour accomplir fidèlement la mission reçue du Seigneur».

François a enfin exhorté les OPM à ne pas se décourager dans leur mission: «Ayez des yeux, un cœur et –permettez-moi de le dire– du “flair” pour reconnaître, même au milieu de nombreuses difficultés, l’œuvre que Dieu porte en avant, les dons de consolation et de guérison qu’Il prodigue, la semence parfois invisible mais fructueuse de la sainteté cachée».

Cet article a été publié par Vatican News