Lesotho

Joseph Gérard, le plus jeune des missionnaires Oblats envoyés à Natal par Saint-Eugène de Mazenod, a relevé les défis d’une des missions les plus ardues entreprises par les tout récents Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

Persévérance en Mission

Une rencontre avec les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée a éveillé en lui le désir de partir en mission à l’étranger et, dans ce but, il est entré au noviciat à Notre-Dame de l’Osier. Après son noviciat (1852), il a été ordonné diacre par Eugène de Mazenod. Il est arrivé au Vicariat Apostolique de Natal (Afrique du Sud) le 19 février 1853 et a été ordonné prêtre. Après avoir exercé son ministère auprès des Zoulous, il s’est tourné vers les Basotho, devenant ainsi l’apôtre du Lesotho.

Joseph Gérard, le plus jeune des missionnaires Oblats envoyés à Natal par Saint-Eugène de Mazenod, a relevé les défis d’une des missions les plus ardues entreprises par les tout récents Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Confrontés à une résistance et un rejet, les missionnaires, y compris Gérard, se sont initialement sentis découragés. Reconnaissant le risque d’échec dans leur mission, le Fondateur les a encouragés à persévérer.

L’Apôtre du Lesotho.

Malgré le choc culturel, le rejet et la résistance, José Gérard aurait facilement pu retourner dans sa bien-aimée France et auprès de sa famille. Cependant, il a choisi de persévérer par obéissance au fondateur. Ils ont persisté et ont atteint le Royaume Montagneux du Lesotho. Malgré l’accueil chaleureux, la mission n’était pas facile. La différence avec Natal était de trouver de l’espoir au milieu des défis du Lesotho. Guerres, tensions avec les Missionnaires Parisiens (protestants arrivés dix ans plus tôt) et la difficulté d’évangéliser le peuple Basotho ont signifié que des années se sont écoulées avant la première conversion.

L’Église a conquis les cœurs du peuple Basotho

Cependant, Joseph Gérard n’a jamais abandonné, mais a plutôt utilisé ces défis comme motivation pour travailler encore plus dur. Grâce à sa persévérance, sa patience et sa compassion, l’Église a conquis les cœurs du peuple Basotho, et Lesotho a embrassé le christianisme. Le fervent engagement de Joseph Gérard est une source d’inspiration pour les chrétiens au Lesotho, en particulier pour les Oblats de cette province et dans leurs divers lieux de mission. Quels que soient les défis collectifs ou individuels, l’héritage de Gérard reste une source de force et de résilience, un ruisseau d’inspiration rafraîchissante au milieu de l’adversité. La Province du Lesotho reste un témoignage vivant de la mission de Joseph Gérard parmi le peuple Basotho, résonnant l’appel à persévérer.

« Il faut aimer, aimer malgré tout et toujours. »

À ceux qui lui demandaient le secret de son succès apostolique, il répondait : « Au-delà de toutes les méthodes secrètes pour toucher et transformer les cœurs, il y a l’Amour. Il faut aimer, aimer malgré tout et toujours. » Le 22 mai, il a célébré la messe pour la dernière fois, et le 29 mai 1914, à l’âge de 84 ans, il a rendu son âme à Dieu. Jean-Paul II, lors d’une visite à Maseru, l’a béatifié le 15 septembre 1988.

Peter Moabi THIBINYANE, OMI