Le premier but de notre Congrégation est  d’ APPORTER LA BONNE NOUVELLE  à « ceux dont la condition réclame à grands cris une espérance et un salut que seul le Christ peut apporter… » (C.5). Bien que certains ministères occupent une place centrale dans notre tradition, aucun ministère ne nous est étranger, dans la mesure où il contribue à proclamer l’Evangile AUX PAUVRES ET AUX PLUS ABANDONNES, et qu’il réponde à leur « besoin de salut » (C. 1).

Dans l’accomplissement de ce mandat, nous formons des communautés apostoliques, passant les frontières pour être en MISSIONS ETRANGERES, cherchant à abattre les barrières, choisissant la PROXIMITE AVEC LES GENS et l’INTERCULTURALITE « comme moyens d’être en mission » (Actes du 36e Chapitre Général, n°62). En circonstances pionnières, nous sommes appelés à établir l’Église dans ses structures de base essentielles ou de les renforcer dans des situations où l’Église est déjà solidement établie.

PRECHER LES MISSIONS fait partie de notre ministère depuis le temps de la fondation. «La Congrégation porte la Bonne Nouvelle aux peuples qui ne l’ont pas encore reçue et les aide  à découvrir leurs propres valeurs à la lumière de l’Évangile. » (C.5). Par des retraites et autres moyens d’accompagnement « ils mettent tout en œuvre pour éveiller ou réveiller la foi de ceux à qui ils sont envoyés et leur faire découvrir qui est le Christ » (C.7)

Cherchant à être des instruments de la miséricorde de Dieu et de sa compassion, nous travaillons comme AUMÔNIERS dans les hôpitaux, dans les établissements pour malades et personnes âgées, en prison, dans les lieux de pèlerinages, les écoles et les communautés religieuses ou de laïcs. «Toujours ils sont disposés à répondre aux besoins les plus urgents de l’Église par diverses formes de témoignages et de ministères, mais surtout par la proclamation de la Parole de Dieu qui trouve son achèvement dans la célébration des sacrements et le service du prochain. » (C.7)

Tenant compte que parmi la JEUNESSE d’aujourd’hui, nous voyons l’une des faces de la pauvreté, nous nous sentons appelés par l’Esprit à les accompagner sur leur chemin vers la maturité dans la vie et dans la foi, et avec eux, à aller trouver d’autres jeunes afin de devenir ensemble les saints que notre vocation chrétienne nous appelle à devenir.

Nous reconnaissons le rôle d’une bonne EDUCATION dans la vie des personnes. Par nos écoles, nous formons l’esprit et le cœur de nos étudiants, y compris à travers les efforts faits pour développer les idées, le sens de la communauté et la spiritualité.

« les Oblats doivent être témoins de la justice et de la sainteté de Dieu, tout en reconnaissant leur propre besoin de conversion. » (C.9). Notre ministère dans le domaine de JUSTICE, PAIX, ET INTEGRITE DE LA CREATION prend diverses formes de solidarité avec les pauvres et d’harmonie avec la création. Nous nous efforçons d’être les champions de leurs droits dans les lieux où les décisions qui les affectent sont prises, engagés dans les efforts pour faire avancer l’harmonie au milieu de la diversité, et dans les initiatives pour construire et promouvoir la paix.

“Nous reconnaissons aussi un appel à être présents dans les MÉDIAS SOCIAUX pour en faire un outil d’évangélisation” (Actes du 36e Chapitre général, n° 81), “pour rendre les valeurs évangéliques présentes et agissantes dans la société où ils vivent.” (R. 66c). En utilisant les divers médias, nous visons à propager les valeurs du règne de Dieu, à combler les distances et à surmonter les frontières qui divisent les peuples.

Le contexte de plus en plus déstabilisant dans lequel l’Evangile doit être proclamé en ces jours et en cet âge, appelle les prêtres et les frères à un processus de FORMATION qui dure toute la vie, afin qu’ils se maintiennent d’abord et avant tout, disciples de Jésus-Christ, leur Maître. Dans nos maisons de formation, nous amenons nos jeunes à devenir pleinement humains, chrétiens engagés, et finalement des saints selon le coeur de Jésus.

De même nous travaillons au développement de la SPIRITUALITE LAÏQUE. Nous “ appuierons les laïcs dans leurs efforts pour discerner et développer leurs propres talents et charismes. Nous les encouragerons à… assumer des ministères et à prendre ainsi les responsabilités  qui leur reviennent au sein de la communauté chrétienne.”(R.7). Nous faisons cela à travers nos associations de laïcs et divers programmes visant à la croissance spirituelle des laïcs.