Philippines


C’est le 27 janvier 2019 que la Cathédrale de Our Lady of Mount Carmel de Jolo, capitale de la province de Sulu, a été attaquée pendant la messe, tuant au moins 26 personnes et blessant  116 autres fidèles. A l’occasion du premier anniversaire de cette attaque, les chrétiens de la province de Sulu ont prié ensemble pour leur sécurité au milieu de tensions incessantes, ainsi que pour la paix et l’harmonie entre les croyants de différentes confessions.

Le Vicariat de Jolo est confié aux Oblats de Marie Immaculée depuis 1939. Trois Oblats, dont Benjamin DE JESUS, quatrième évêque du Vicariat, ainsi qu’un certain nombre de laïcs, ont été tués au cours d’incidents violents, dans ces provinces les plus méridionales des Philippines.

Les adorateurs allument des bougies dans la cathédrale de Jolo, le 40e jour depuis l’attaque. (photo du fichier – 11 mars 2019) Handout photo via John Unson

Le P. Romeo SANIEL, Administrateur apostolique du Vicariat de Jolo, a publié une déclaration  appelant les catholiques de Sulu à toujours prier pour le plein rétablissement des personnes blessées et traumatisées, ayant survécu à l’explosion.

La province de l’Île de Jolo a souvent été sous la menace de groupes terroristes, en particulier d’Abu Sayyaf  qui opère à la manière de l’État islamique en Irak et en Syrie.

Au fil des ans, le P. Saniel a gagné le respect même parmi les musulmans, pour s’être largement impliqué dans la poursuite du dialogue interreligieux et la promotion de la solidarité islamo-chrétienne.  Il a lancé le programme du Vicariat pour consolider la paix, qui se concentre sur des ateliers luttant contre l’extrémisme violent et sur le renforcement du respect et de la coopération entre les secteurs religieux.

« Une année, c’est comme hier pour ceux qui ont perdu des êtres chers. Aucune parole que nous puissions dire, ni aucune action que nous puissions faire ne pourront jamais vraiment enlever la douleur due à leur absence. Les victimes réclament toujours justice. Les engagés chrétiens et musulmans crient : ‘plus jamais ça !’ ». C’est ce que P. Saniel a écrit dans  sa  déclaration.

En voici le texte intégral :

Romeo Saniel, OMI

A vous, Paix et Solidarité.

Le 27 janvier 2019, un groupe influencé par l’Etat islamique, a bombardé la Cathédrale de Our Lady of Mount Carmel, à Jolo. Les deux explosions ont tué 26 personnes et blessé 116 fidèles. Cette attaque barbare a été condamnée par les musulmans et les chrétiens du monde entier. J’ai été chargé par le pape François,  « de prendre soin de toutes les victimes. Faites-leur sentir que l’Église ne les abandonnera jamais. Cette tragédie ne doit pas détruire les relations harmonieuses entre musulmans et chrétiens dans la région. « 

Aujourd’hui, le 27 janvier 2020, nous commémorons le 1er anniversaire du 27/01/19 (attentat à la cathédrale du Mont Carmel) sur le thème « Garder vivant leur souvenir ». Une année, c’est comme hier pour ceux qui ont perdu des êtres chers. Aucune parole, aucun acte que nous puissions offrir ne pourra jamais vraiment enlever la douleur de leur absence. Les victimes réclament toujours justice. Les chrétiens et les musulmans inquiets crient : « Plus jamais ça !».

Conscients du mandat du pape François et de la Conférence épiscopale catholique des Philippines, nous avons accompli ce qui suit : tout d’abord, nous avons inauguré la cathédrale du Mont Carmel récemment restaurée. Nous remercions ceux qui ont fait un don pour cette restauration. Deuxièmement, nous sommes venus en aide aux victimes en termes d’aide en espèces, hospitalisation, guérison initiale des traumatismes, bourses d’études et de logement. Nous remercions tous les bienfaiteurs. Troisièmement, nous avons renforcé notre programme de dialogue interreligieux (programme de l’IRD) qui promeut les relations harmonieuses et la tolérance religieuse entre musulmans et chrétiens par des séminaires visant à barrer la route à  l’extrémisme, nous avons encouragé la reprise du conseil interconfessionnel et les célébrations conjointes pendant le Ramadan et Noël.

L’amour et la fidélité inébranlables des victimes ont été notre inspiration au cours de cette dernière année. Tout en pleurant leur douleur, les victimes ont demandé la force de continuer ; cela nous rappelle que si nous restons ensemble, chrétiens et musulmans, rien ne pourra nous résister.

Prions maintenant pour le repos de l’âme de ceux qui ont péri et la persévérance et la guérison de ceux qui ont été blessés. Que la paix et une plus grande fraternité humaine règnent dans notre pays.

Romeo Saniel, OMI
Administrateur Apostolique du Vicariat
Apostolique de Jolo.